Le vallon parfait

Dans le vallon parfait,

Il y a des genêts et de la bruyère ,

Mais jamais de ronce .

Il y a des chênes et des pommiers à foison,

Mais jamais de lierre.

Leur branchage se reverdit.

Les merles , fauvettes et grives

Se réjouiront des brindilles

Pour en faire un nid .

Là - bas personne ne s'égosille .

A travers une fenêtre

Et avec de l'enthousiasme

On peut voir l'azur du ciel

Sans aucun frisson

Mais voilà l'hiver

Ce rêve devient l' enfer.

POEME D'ANTONIN

 

RETOUR